La césarienne, le choc opératoire !

Une césarienne est la délivrance chirurgicale d’un bébé. Il s’agit d’une incision dans l’abdomen de la mère et une autre dans l’utérus. C’est une procédure courante utilisée pour délivrer environ 1 bébé sur 5 en France et aux États-Unis.

Les césariennes sont généralement évitées avant 39 semaines de grossesse, de sorte que l’enfant a le temps de se développer dans l’utérus. Parfois, cependant, des complications surviennent et une césarienne peut être préconisée avant 39 semaines.

 

Pourquoi une césarienne est-elle demandée ?

Elle est généralement effectuée lorsque les complications de la grossesse rendent la naissance vaginale traditionnelle difficile ou met la mère ou l’enfant en danger. Parfois, les césariennes sont prévues au début de la grossesse, mais elles sont le plus souvent effectuées lorsque des complications surviennent pendant le travail (le jour de l’accouchement).

Parmi les raisons au recours à la césarienne sont :

  • La tête du bébé est trop grande pour le canal
  • Le bébé se présente en siège
  • Les problèmes de santé de la mère, tels que l’hypertension artérielle ou une maladie cardiaque instable
  • La mère a une herpès génitale active qui pourrait être transmise au bébé
  • Césarienne fut pratiquée lors de la ou des grossesses précédentes
  • Complications liées au placenta (décollement, placenta praevia…)
  • Problèmes de cordon ombilical
  • Réduction de l’apport d’oxygène au bébé
  • Le bébé se présente par une épaule
  • Travail inefficace des contractions

 

Les risques d’une césarienne :

Une césarienne devient plus courante aujourd’hui car maîtrisée, mais c’est encore une opération majeure qui entraîne des risques pour la mère et l’enfant. Parmi les risques :

  • Saignement
  • Caillots sanguins
  • Problèmes respiratoires pour l’enfant, en particulier si la césarienne est pratiquée avant 39 semaines de grossesse
  • Risques accrus pour les grossesses futures
  • Infection
  • L’enfant risque d’être blessé pendant l’opération
  • Temps de récupération plus long pour la mère par rapport à la naissance vaginale
  • Blessure chirurgicale sur d’autres organes

 

Comment se préparer à une césarienne ?

Si vous et votre médecin décide qu’une césarienne est la meilleure option, votre médecin vous donnera des instructions complètes sur ce que vous pouvez faire pour réduire vos risques de complications.

Comme pour toute grossesse, les rendez-vous prénataux impliqueront de nombreux examens, qui comprendront des analyses de sang et d’autres examens pour déterminer votre état de santé pour la possibilité d’une césarienne.

Votre médecin s’assurera d’enregistrer votre groupe sanguin au cas où vous auriez besoin d’une transfusion sanguine pendant la chirurgie. Les transfusions de sang sont rarement nécessaires pendant une césarienne, mais votre médecin sera préparé pour toute complication pendant l’opération.

Même si vous ne prévoyez pas de césarienne, vous devriez toujours vous préparer à l’inattendu. Lors des rendez-vous prénataux avec votre médecin, discutez de vos facteurs de risque pour un césarienne et ce que vous pouvez faire pour les abaisser.

Assurez-vous que toutes vos questions sont répondues et que vous comprenez ce qui pourrait arriver si vous devez avoir une césarienne d’urgence.

Parce qu’une césarienne prend plus de temps à la mère pour se remettre de la naissance normale, il est utile de prévoir de l’assistance et de l’aide de vos proches. Non seulement car vous serez faibles et aurez besoin de récupérer de votre opération, mais aussi car votre nouveau bébé aura besoin d’attention.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire