Mise en Garde contre les serviettes hygiéniques et les tampons

 

La période menstruelle reste un moment délicat pour toutes femmes. D’autant plus que les choix pour assurer leur hygiène intime sont diverses et variés. Que se soit en grande surface ou dans les commerces de proximité, la liste se fait longue et les prix astronomiques. Mais depuis un certain temps deux alternatives viennent heurter le marché des serviettes hygiéniques et des tampons. Des techniques se voulant moins douteuses et plus respectueuses de l’hygiène florale de la femme.

Ces deux choix viennent séduire un public de femmes désireuses de solutions répondant à leurs attentes.

De plus, des études médicales dévoilant les compositions douteuses des produits intimes sont multiples et les cas médicaux sont malheureusement fréquents. (Le premier cas remonte à 1980 soit plus de 50 ans après sa création, le tampon va marquer le début d’une longue série d’alerte avec la détection du syndrome de choc toxique (SCT) chez une utilisatrice de tampon.) C’est d’autant plus préoccupant qu’une femme utilise près de 9 500 à 14 000 protections intime dans une vie soit près de 260 par an.

 

1-La serviette hygiénique

Dans les rayons, elle est présente par une grande diversité avec différentes tailles, en coton, parfumée ou bien colorée, accompagnée de lingettes ou non. C’est le produit phare sur le marché de l’hygiène intime. Des études démontrent cependant que l’utilisation répétée de ce produit provoque des désagréments tels que des irritations, des mycoses ou des infections de l’appareil génital etc… Sa composition a souvent fait du bruit sur la scène médiatique et pour cause voici les principaux produits suspect composant cette couche de coton sécurisée:

– aluminium

– glyphosate

– plastique

– colle

– polyacrylate de sodium

– hydrocarbure

– additifs de parfum (irritant)

– pesticides …

 

2- Le tampon

Le tampon reste l’élément le plus mystérieux et le plus alarmant. Le secret de fabrication reste plus au moins caché, cependant la présence de dioxine est sans appel. Cette substance est non seulement néfaste pour l’homme mais elle est belle et bien source de cancer.

Le tampon est fabriqué à base de coton et de viscose pour assurer au maximum une bonne absorption du sang. La viscose est elle même fabriquée à partir de pulpe de bois là où réside l’un des plus grands dangers chimiques de l’humanité la dioxine.

Dioxine : Les dioxines sont des substances qui résultent essentiellement de procédés industrielles :

– incinérateur de déchets

– fonderies

– métallurgie

– sidérurgie

– blanchiments de la pâte à papier

– fabrication d’herbicides et de pesticides …

 

Les zones d’ombres sur les compositions chimiques des tampons ont poussé certains chercheurs à mettre en garde contre cette protection intime. Les cas médicaux, dont certains ayant fait la une des fais divers, nous laissent perplexe quant à la suite des composants de ce produit. 

 

3- D’autres alternatives

Fort heureusement et après ces nombreux éclats dû aux dangers de ces protections intimes, de nombreuses industries se sont données pour objectifs de mener comme projet la création de nouvelles matières protectrice plus saine pour l’organisme.

S’ouvre alors aux femmes deux choix :

– La coupe menstruelle en silicone

– La serviette hygiénique en coton réutilisable

La coupe menstruelle qui se dit nouvelle sur le marché, est connue depuis fort longtemps. Son utilisation est simple et discrète. Il suffit d’insérer la coupe dans le vagin ( son côté mou permet une insertion des plus agréable ).

Après utilisation il est obligatoire de désinfecter simplement la coupe pour une nettoyage totale.

Sa composition :

– silicone hypoallergénique de grade medicale

– ne contient pas de colorants,

– sans plastique

– sans eau de javel

 

La serviette hygiénique réutilisable en coton pour celles qui ne souhaitent par pour diverses raisons utilisées la coupe menstruelle, reste l’alternative la plus proche de sa soeur que l’on trouve en grande surface. Seule différence un rinçage après utilisation est obligatoire pour une réutilisation dans le temps.

Sa composition :

– 100% coton biologique

– non blanchi au chlore

– sans plastique

– sans parfum

 

Sa composition naturelle permet une aération normale, sans irritation, sans mauvaise odeur et un respect de l’environnement.

Ces deux fabrications son sans composants chimiques et au packaging modeste mais qui reste l’option la plus digne pour le corps humain.

1 réponse

  1. Salam,alaykum
    Ou trouvez ses serviettes hygiénique ?
    Barakallahufikum

Ajouter un commentaire