Partie 1 : Liste des nombreux ahadiths faibles et inventés (concernant la hijama) se propageant chez nos frères et soeurs

– 1 –

Dans son livre Al-Afrad, Ad-Daraqoutni rapporte d’après Naafi’ : « ‘AbdAllah Ibn ‘Oumar me dit : « Mon sang s’agite, cherche-moi quelqu’un pour me pratiquer la hijama, qui ne soit ni un jeune ni un vieillard, car j’ai entendu le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم dire : « La hijama augmente la mémoire du mémorisateur et la raison de l’homme sensé, alors pratiquez la hijama au Nom d’Allah, mais pas le jeudi, ni le vendredi, ni le samedi et ni le dimanche. Pratiquez-la plutôt le lundi, car la lèpre n’arrive que le mercredi. » Ad-Dâraqutnî dit : il est également rapporté par Ayyûb d’après Nâfi’ et il dit : « Pratiquez la hijama le lundi et le mardi, mais non le mercredi.»

Rapporté par Ibn Mâjah (3487) —< Rendu faible par le mouhadith l’imam Arna´out.

Il existe aussi d’autres versions du même hadith rapportées par al Haakim, al Khatiib, ibn Hibbaan. Tous des ahadiths faibles et inventés.

– 2 –

Anass rapporte du Prophète صلى الله عليه و سلم qui a dit : « Si la chaleur s’intensifie, ayez alors recours à la hijama afin que le sang ne s’agite pas au point que cela vous tue. »

Rapporté par ibn Hibban et al Haakim (4/212) —< Considéré comme inventé par Ahmad ibn Hanbal et rendu faible par shaykh al Albani dans son livre « Assilssilatou da’iifa wal mawdou’a »(5/356)

– 3 –

Anass rapporte du Prophète صلى الله عليه و سلم qui a dit : « La hijama pratiquée le mardi en connexion avec le 17ème jour du mois est un médicament contre les maladies de l’année. »

Dans une autre version : « Celui qui pratique la hijama le mardi en connexion avec le 17ème jour du mois, Allah lui sort toutes les maladies de l’année. »

Rapporté par ibn Sa’d, Tabaraani dans « al kabir », al Bayhaqui, al Khatib… —< Considéré comme inventé par Nassaai, ibn Hibban.

Al Boukhari : « hadith à délaisser. »

Ibn al Jawzi : « Il n’y a rien de sahih dans ce hadith. » (al Mawdou’ate al koubraa, hadith n°1663)

– 4 –

Ibn ‘Abaass a dit : « je suis rentré chez le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم alors qu’il pratique la hijama le jour du mardi, et je lui dis : fais-tu la hijama en ce jour ? Il répondit : Oui, et celui d’entre vous qui la pratique le jour du mardi en connexion avec le 17ème jour du mois, ne le quitte pas jusqu’à qu’il se fasse hijama. »

Rapporté par at-Tabaraani dans « al kabir ». —< Considéré comme inventé (par la présence de menteurs dans la chaîne de rapporteurs) par Souyouti (al ahadith al mawdou’a), ibn al Jawzi (al Mawdou’ate al koubraa)…

– 5 –

Kabcha fille d’Abu Bakr Thaqafi a dit que son père interdisait à sa famille de pratiquer la hijama le jour du mardi en prétendant cette parole du Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم qui dit : « le jour du mardi est le jour du sang, au cours duquel il s’y trouve une heure où il ne coagule pas. »

Rapporté par Abou daoud, al Bayhaqui… —< Considéré comme inventé par Nassai, ibn al Jawzi (al Mawdou’ate al koubraa, hadith n°1660) et Daaraqotni (qui dit à son sujet: hadith à délaisser).

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire